Tu cherches ta vocation

Si tu entends la voix mystérieuse de Dieu dans ton cœur, si tu veux te donner totalement à Lui et si en même temps, tu découvres que Ta vie quotidienne et l’environnement dans lequel Tu vis maintenant est lieu de ta rencontre avec Lui pour témoigner de Sa bonté, peut-être que Le Seigneur t’appelle à la vie consacrée dans un institut séculier. Dans notre Communauté nous suivons ce chemin avec Marie. Elle est notre Mère et notre Guide. Nous Lui confions nos difficultés et nos joies, en croyant qu’Elle nous aide à rester fidèles à Jésus.

 

(…) n’avons-nous pas tous peur – si nous laissons entrer le Christ totalement en nous, si nous nous ouvrons totalement à lui – peur qu’il puisse nous déposséder d’une part de notre vie? N’avons-nous pas peur de renoncer à quelque chose de grand, d’unique, qui rend la vie si belle? Ne risquons-nous pas de nous trouver ensuite dans l’angoisse et privés de liberté? Et encore une fois le Pape voulait dire: Non! Celui qui fait entrer le Christ ne perd rien, rien – absolument rien de ce qui rend la vie libre, belle et grande. Non! Dans cette amitié seulement s’ouvrent tout grand les portes de la vie. Dans cette amitié seulement se dévoilent réellement les grandes potentialités de la condition humaine. Dans cette amitié seulement nous faisons l’expérience de ce qui est beau et de ce qui libère. Ainsi, aujourd’hui, je voudrais, avec une grande force et une grande conviction, à partir d’une longue expérience de vie personnelle, vous dire, à vous les jeunes: n’ayez pas peur du Christ! Il n’enlève rien et il donne tout. Celui qui se donne à lui reçoit le centuple. Oui, ouvrez, ouvrez tout grand les portes au Christ – et vous trouverez la vraie vie.(Mess Inaugurale du pontificat du Pape Benoit XVI)

 

Mère du grand abandon, humble Servante du Seigneur, je m’abandonne à Toi sans réserves

– pour accepter le regard de Jésus plein d’amour et afin d’y répondre.