Vie cachée

En ne révélant pas explicitement notre consécration, nous avons la possibilité de témoigner de manière plus convaincante dans notre milieu de travail et d’ apostolat. En n’étant pas reconnaissables en tant que personnes consacrées, nous pouvons témoigner de la joie de vivre dans l’intimité avec Dieu et selon Ses commandements. Nous montrons que l’amitié avec Dieu accorde paix et bonheur à tout homme, et non seulement à ceux et celles qui de façon «formelle» sont consacrés à Dieu et qui portent une soutane ou l’habit religieux.

Par conséquent, outre dans des circonstances particulières, nous ne parlons pas ouvertement de notre appartenance à l’Institut, et nous gardons le secret sur l’appartenance d’autres membres.

Hidden life Leur fidélité à l’unique Amour se manifeste et se fortifie dans l’humilité d’une vie cachée, dans l’acceptation des souffrances pour compléter ce qui, dans leur propre chair, « manque aux épreuves du Christ » (Col 1, 24), dans le sacrifice silencieux, dans l’abandon à la sainte volonté de Dieu, dans la fidélité sereine même lorsque déclinent les forces et l’influence personnelle. La fidélité à Dieu suscite aussi le dévouement au prochain que les personnes consacrées vivent non sans sacrifices par l’intercession constante pour les besoins de leurs frères, par le service généreux des pauvres et des malades, par le partage des difficultés des autres, par leur participation active aux préoccupations et aux épreuves de l’Église. (Vita Consecrata, 24)

Mère du grand abandon, humble Servante du Seigneur, je m’abandonne à Toi sans réserves

– que Tu m’apprends le temoin silancieux par Ton amour