Histoire

L’Institut provient des Communautés de la Sainte Famille. Actuellement, nous sommes une Communautaire autonome. Voici notre histoire en quelques mots:

1986 – 1989 – création d’un groupe informel de personnes qui désirent approfondir leur vie spirituelle et vivre exclusivement pour Dieu.

1989 – 1994 – création des premières structures dans le groupe informel, officieusement appelé Secolare. Organisation de la première retraite d’été en 1992.

1994 – 1997 – création de la structure canonique. Le nombre croissant des membres du groupe Secolare nécessite à entreprendre des efforts en vue de l’approbation canonique de la Communauté, ce qui aboutit à la création du projet des Statuts de l’associations des fidèles laïcs.

1997 – 2002 – Association «Œuvre de Marie Servante du Seigneur ».
En Novembre 1997 a lieu l’Assemblée Fondatrice/Constitutive de l’Association «l’Œuvre de Marie Servante du Seigneur » au cours de laquelle 192 personnes signent une déclaration d’appartenance à la communauté, et une demande à l’Archevêque de Varsovie, le cardinal Joseph Glemp, primat de Pologne, pour l’érection de l’Association. Le 8 Décembre 1997 l’Archevêque de Varsovie, le cardinal Jozef Glemp, publie un décret d’érection d’une association féminine de fidèles laïcs sous le nom de «Œuvre de Marie Servante du Seigneur», ainsi qu’un décret approuvant les Statuts de l’Association. Ensuite des efforts sont entrepris pour obtenir le nihil obstat pour l’érection de l’Institut. Finalement la Congrégation pour les instituts de vie consacrée et les sociétés de vie apostolique à Rome émets 25 Janvier 2002 un avis positif ce qui est nihil obstat pour l’érection de l’Institut.

A partir de 2002 jusqu’aujourd’hui – Institut Séculier de Marie Servante du Seigneur. Le 25 mars 2002 L’Archeveque de Varsovie Józef Glemp a signe les decrets qui ont confirme L’Institut Seculier de Marie Servante du Seigneur.

HistoireL’Esprit Saint, admirable artisan de la variété des charismes, a suscité en notre temps de nouvelles expressions de la vie consacrée; cela paraît répondre, selon un dessein providentiel, aux besoins nouveaux que rencontre aujourd’hui l’Église pour accomplir sa mission dans le monde.

On pense d’abord aux Instituts séculiers, dont les membres entendent vivre la consécration ŕ Dieu dans le monde par la profession des conseils évangéliques dans le cadre des structures temporelles, pour ętre ainsi levain de la sagesse et témoins de la grâce ŕ l’intérieur de la vie culturelle, économique et politique. (Vita Consecrata, 10)

Mère du grand abandon, humble Servante du Seigneur, je m’abandonne à Toi sans réserves

– que Tu m’enseigne á reconnaître les signs de présence de Dieu dans l’histoire de ma vie