L’obéissance évangélique

Etre obéissante c’est aimer la volonté de Dieu avant tout et y soumettre notre vie. Quand nous découvrons que dans sa volonté c’est Dieu Lui-même qui vient pour nous offrir son amour, c’est alors que sa volonté devient quelque chose de desiré et attendu. Nous souhaitons laisser cet Amour nous guider en tout, entrer dans toute notre vie pour qu’il envahisse progressivement toutes ses sphères. La volonté de Dieu qui concerne chacune de nous, nous pouvons la discerner pendant les entretiens individuels avec les personnes qui nous accompagnent d’une manière particulière sur le chemin de notre vocation, que nous appelons Responsables.

Donc, à travers le vœux d’obéissance nous disons au Seigneur : Oui, je veux ce que Tu veut.

posłuszeństwo Mais qui ne voit les graves injustices et même les terribles violences qui résultent d’un usage dévié de la liberté dans la vie des personnes et des peuples ?
L’obéissance qui caractérise la vie consacrée est une réponse efficace à cette situation. Elle présente comme modèle, d’une manière particulièrement forte, l’obéissance du Christ à son Père et, à partir de son mystère, elle témoigne de ce qu’il n’y a pas de contradiction entre l’obéissance et la liberté. En effet, l’attitude du Fils révèle que le mystère de la liberté humaine est une voie d’obéissance à la volonté du Père et que le mystère de l’obéissance est une voie de conquête progressive de la vraie liberté. La personne consacrée désire exprimer ce mystère précisément par ce vœu. Elle entend montrer par là sa conscience d’un rapport de filiation, en vertu duquel elle accueille la volonté paternelle comme sa nourriture quotidienne (cf. Jn 4, 34), son roc, sa joie, son bouclier et son refuge (cf. Ps 18[17], 3). (Vita Consecrata, 91)

Mère du grand abandon, humble Servante du Seigneur, je m’abandonne à Toi sans réserves

– que je fais la volonté de Dieu